top of page
  • Photo du rédacteurCercle des Épargnants

Comment s’y retrouver avec les agences de notations ESG

Dernière mise à jour : 4 déc. 2023


Les investissements de type Investissement Socialement Responsable (ISR), en ligne avec les objectifs de la finance durable prennent de plus en plus de place dans les portefeuilles des Français depuis une vingtaine d’années. Dans la lettre du mois d’octobre, je vous ai présenté différentes stratégies d’investissement qui permettent de sélectionner les entreprises aux meilleurs profils ESG (Environnement, Social et Gouvernance). Les stratégies de "best in class" investissent par exemple dans les "meilleurs élèves" d’un secteur donné alors que les stratégies "best effort" sélectionnent les entreprises dont la dynamique en termes d’amélioration des critères ESG est la meilleure. Mais comment sont évaluées les entreprises concernant leurs performances ESG ? C’est la question à laquelle je réponds ce mois-ci !

Les analyses des politiques des entreprises en matière d’ESG sont généralement réalisées par des agences de notation extra-financières. Ces agences s’appuient sur des documents publics comme les liasses fiscales, les bilans sociaux etc. pour évaluer l’implication des entreprises en termes d’ESG. Elles traduisent leurs analyses par une évaluation chiffrée sur une échelle de zéro à cent pour chaque dimension E, S et G et agrègent l’ensemble dans une note globale. Par exemple, comme indiqué sur le site de Boursorama, la note ESG de l’entreprise Alstom évaluée par l’agence Sustainalytics est de 21.5/100 ce qui indique un risque ESG modéré selon l’agence.

Il existe aujourd’hui un grand nombre d’agences de notation ESG comme Sustainalytics. Citons par exemple Trucost du groupe S&P spécialisée sur l’évaluation de l’impact des entreprises sur l’environnement (axe E) ou encore Ethifinance. Ces agences sont rémunérées directement par les sociétés de gestion de portefeuille qui utilisent leurs services pour évaluer les entreprises. Cette caractéristique les différencie des agences de notations sur le marché du crédit qui sont rémunérées à l’inverse par les entreprises à évaluer. Pour les notes ESG, les entreprises peuvent néanmoins demander une notation, on dit alors que cette notation est "sollicitée" par l’entreprise. Lorsque la notation est réalisée sans l’accord de l’entreprise, on dit qu’elle est "déclarative".

Actuellement, les agences s’appuient sur des méthodologies assez différentes les unes des autres pour évaluer les entreprises. Par conséquence, il n’est pas rare de trouver des notes assez éloignées pour la même entreprise. C’est un nouveau casse-tête pour les investisseurs qui doivent désormais agréger toute cette information avant de prendre une décision. Le marché de la notation ESG est néanmoins très jeune et devrait à terme converger vers un système d’évaluation cohérent plus simple d’utilisation pour les investisseurs.

Comments


bottom of page