top of page
Synchronisation rapide

Chiffres

Chiffres clés

La Banque de France a présenté en juillet dernier son Observatoire 2022 de l’épargne réglementée. Fin 2022, l’épargne réglementée des ménages français représentait 874 milliards d’euros (+ 5 % par rapport à 2021), et constitue 15,1 % du patrimoine financier des Français (contre 13,8% en 2021).

L’épargne réglementé a enregistré une collecte de 40,4 milliards d’euros en 2022, presque autant que les 42,2 milliards de 2020 liés à la crise sanitaire. Avec 29 milliards, la collecte nette sur le seul livret A est à un plus haut depuis dix ans. Dans les détails, pour l’épargne réglementée détenue par les ménages 1, les versements sur les livrets A ont atteint 181 milliards d’euros en 2022, un plus haut niveau historique. De même, les versements sur les livrets de développement durable et solidaire (LDDS) se sont montés à 58 milliards d’euros en 2022, soit leur plus haut niveau depuis le début de la collecte. Mais les retraits sur le livret A ont également atteint un record (152 milliards) tandis que pour les LDDS, ils se sont maintenus à leur niveau de 2021 (53 milliards). Il en résulte une augmentation des flux nets annuels, comparativement à 2021. Les versements sur les plans d’épargne logement (PEL) sont restés, quant à eux, stables, mais les retraits ont augmenté.

Au 31 décembre 2022, le nombre de plans d’épargne logement (PEL) s’élève à 11,3 millions, en repli de 983 000 plans sur un an (– 8%). Si les ouvertures de PEL se sont élevées à 0,7 million d’unités en 2022, 1,5 million de plans ont été fermés, des niveaux équivalents à ceux de 2021. L’encours du PEL a diminué en 2022 pour la première fois depuis 2008, s’établissant à 287,9 milliards d’euros, soit une baisse de 2,8 % par rapport à 2021.  Le taux de détention des personnes physiques s’établit à 16,5 % en 2022, contre 18 % en 2021 1 ; autrement dit, seul un Français sur six est titulaire d’un PEL. Depuis 2012 où il a été mesuré pour la première fois, le taux de détention a été le plus élevé en 2016 (23,9 %). À partir de l’année suivante, le taux de détention a continuellement baissé. 

Le nombre de LEP s’élève à 8,3 millions, soit + 1,4 million d’unités en un an. La hausse du nombre de LEP a été dynamique tout le long de l’année, mais accentuée en février, août et septembre, à l’occasion de la remontée de son taux de rémunération. L’encours du LEP est de 47,9 milliards d’euros à fin 2022. Il a augmenté de 9,5 milliards d’euros (+ 24,9 %) sur l’année.

Créé en 1818, le livret A peut être ouvert par tous (personnes mineures et majeures), dans la plupart des banques. Son rendement est fixé par l’Etat.
 

Versement et Retrait

  • Dépôt initial : 10 €

  • Plafond de dépôt : 22 950 €
     

Rémunération/ Fiscalité

  • Taux d’intérêt : 3 % net par an (au 1er août 2023)

  • Imposition : 0 % (ni impôts, ni PS)

Précisions sur le Livret A :

Le Livret de développement durable et solidaire (anciennement LDD et, encore avant, compte de développement industriel – Codevi) demande un versement minimal, en général de 15 euros. Ce montant dépend de chaque établissement, aucun minimum n’étant imposé par la loi. Les versements et les retraits sont libres. Le montant maximum des dépôts est plafonné à 12 000 euros depuis le 1er octobre 2012, hors intérêts. Il ne peut être ouvert qu’un livret par contribuable ou un livret pour chacun des époux ou partenaires liés par un PACS, soumis à une imposition commune.

Livret de développement durable : 

Le Livret d’épargne populaire (LEP) a été créé en 1982 dans le but d’offrir aux personnes les plus modestes une protection de leurs économies contre la hausse des prix. Les versements et retraits sont libres, dans la limite d’un plafond de 7 700 €, le solde ne pouvant jamais être négatif. Le LEP est un placement garanti par l’Etat. Il est réservé aux personnes disposant de revenus modestes. La loi de finances rectificative pour 2013 a modifié les conditions d’ouverture du livret, basées sur le revenu fiscal de référence et non plus sur le montant d’impôt à payer.

Livret d’Epargne Populaire :
  • Dépôt minimum :

    Dépôt maximum :

    Intérêts :

    Fiscalité :

    10 €

    22 950 €

    3% net

    exonération

  • Dépôt minimum :

    Dépôt maximum :

    Intérêts :

    Fiscalité :

    15 €

    22 950 €

    3% net

    exonération

  • Dépôt minimum :

    Dépôt maximum :

    Intérêts :

    Fiscalité :

    15 €

    12 000€

    3% net

    exonération

  • Dépôt minimum :

    Dépôt maximum :

    Intérêts :

    Fiscalité :

    15 €

    1 600 €

    libre (toujours au-dessus du Livret A)

    exonération

  • Dépôt minimum :

    Dépôt maximum :

    Intérêts :

    Fiscalité :

    30 €

    10 000 €

    6% net

    exonération

Une fiscalité intéressante

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour mieux comprendre l’actualité de l'épargne et de la retraite.

Éléments chiffrés sur la retraite

  • MONTANT ET ÉVOLUTION

    Une revalorisation de 5,3 % est effective à compter du 1er janvier 2024. Elle sera versée le 9 février. 

    COMMENTAIRES

    Pour retrouver le minimum contributif au 1er janvier 2024 et toutes les informations sur les montants : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F21552 

  • MONTANT ET ÉVOLUTION

    Valeur du point : 1,4159 € au 1er novembre 2023

  • MONTANT ET ÉVOLUTION

    Valeur du point : 0,54357 € au 1er janvier 2024

  • MONTANT ET ÉVOLUTION

    La valeur de service du point de retraite complémentaire obligatoire (RCO) est fixée à 0,3614 euros depuis juillet 2023

  • MONTANT ET ÉVOLUTION

    Valeur du point : 14,45 €

  • MONTANT ET ÉVOLUTION

    L’Allocation de solidarité aux personnes âgées, appelée également minimum vieillesse a été revalorisée de 5,3% au 1er janvier 2024. 5,3%. Elle passe pour une personne seule de 961,08 euros à 1012,02 euros par mois et de 1492,08 euros à 1571,20 euros par mois pour 2 personne

  • MONTANT ET ÉVOLUTION

    Le montant net de l'allocation veuvage est de 697,82 € par mois. Il peut être réduit en fonction de vos ressources.

    COMMENTAIRES

    Plafond de ressources : 872,2750 € par mois en moyenne pendant les trois derniers mois avant la demande.

  • MONTANT ET ÉVOLUTION

    Plafond de ressources au 1er janvier 2024 :​

    • 24 232,00 € par an, pour un veuf ou une veuve célibataire

    • 38 771,20 €, par an, pour une personne remariée, pacsée, ou en concubinage

    • Minimum de pension Si le défunt justifiait de 15 ans (60 trimestres) d’assurance retraite au régime général : 4 175,97 euros par an (soit 348 euros par mois) au 1er janvier 2024

    • Majoration par enfant à charge : 103,79 € au 1er janvier 2024

    COMMENTAIRES

    54 % de la pension du défunt

  • MONTANT ET ÉVOLUTION

    Tous régimes confondus 1 422 €

    COMMENTAIRES

    Avec droits dérivés

  • MONTANT ET ÉVOLUTION

    Pour les hommes 1 777 €

    COMMENTAIRES

    1 567 €

Pourquoi jongler avec les chiffres ?

Faire fructifier son épargne

Bien définir son horizon de placement

Anticiper ses dépenses, concrétiser ses projets

Faire face aux aléas

403 Mds €

Livret A (août 2023)

15 Mds €

Cotisations Assurance-Vie (juillet 2023)

30 Mds €

Épargne réglementée (6mois)

Fil de l'actualité réglementaire

De nouvelles dispositions dans la loi de financement de sécurité sociale pour 2021 :

La loi de financement de sécurité sociale pour 2021 publiée au Journal Officiel du 15 décembre 2020 s’inscrit cette année dans un contexte extrêmement particulier lié à la pandémie.

Plusieurs grandes lignes se dégagent et notamment la mise en œuvre du Ségur, destinée à répondre à la crise sanitaire, la création d’une cinquième branche de la Sécurité Sociale dédiée à l’autonomie ou encore l’amélioration des droits des assurés sociaux.

Voici quelques-unes des nouvelles dispositions :

Plans d’Epargne Retraite :

  • La loi prévoit qu’en cas de transfert des droits d’un PERCO vers un PER Collectif, les taux historiques des prélèvements sociaux sur les plus-values seront maintenues pour les sommes versées sur un PERCO avant le 1er janvier 2018. Les opérations permettant ce maintien sont soit la transformation du PERCO en PER Collectif par l’employeur, soit le transfert des droits (que le transfert soit individuel ou collectif), ces opérations, pour bénéficier de cette disposition, devront être effectuées avant le 1er janvier 2023.
     

Contrats de frais de santé :

  • Une contribution exceptionnelle à la charge des organismes complémentaires de santé est créée. Cette contribution est fixée à 2,6% pour 2020 et à 1,3% pour 2021 et est assise sur l’ensemble des sommes soumises à la taxe solidarité additionnelle (TSA), à l’exception de celles relatives aux indemnités journalières.

  • A compter du 1er janvier 2022, le tiers payant intégral pour les bénéficiaires de l’assurance maladie, sur les équipements et les soins du panier 100% Santé (optique, audiologie et dentaire) sera généralisé. Tous les contrats souscrits ou renouvelés à partir de cette date devront le prévoir, à défaut, ils ne seront plus « responsables ».

  • A compter du 1er septembre 2021, une participation appelée « Forfait patient urgences », venant en remplacement du ticket modérateur, s’appliquera aux patients de passage aux urgences (non suivi d’une hospitalisation). Le montant de cette participation sera défini par arrêté mais certaines minorations/ exonérations sont d’ores et déjà prévus, comme par exemple, les femmes enceintes, à compter du 6e mois de grossesse. Tous les contrats de frais de santé devront la prendre en charge, à défaut, ils ne seront plus « responsables ».
     

Professions libérales :
 

  • Les professionnels libéraux relevant de la Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales pourront bénéficier, à partir du 1er juillet 2021, d’indemnités journalières pendant les 90 premiers jours en cas d’arrêt de travail. Ce dispositif sera financé par une nouvelle cotisation assise sur les revenus d’activités de ces professionnels.
     

Congé paternité et congé d’adoption:

  • Le congé paternité et d’accueil de l’enfant, à compter du 1er juillet 2021, est allongé à 25 jours dont les quatre premiers jours sont obligatoires et auxquels s’ajoutent les 3 jours de congés naissance, également obligatoire, pour les salariés, soit un total de 28 jours, portés à 32 jours en cas de naissances multiples.

  • Le congé d’adoption est lui aussi allongé, à compter du 1er juillet 2021, à 16 semaines pour les familles ayant, au plus, un enfant à charge. En cas de partage du congé entre les parents, ceux-ci bénéficient d’un congé supplémentaire de 25 jours ou 32 jours en cas d’adoptions multiples (au lieu de 11 jours ou 18 jours en cas d’adoptions multiples actuellement).
     

Pour plus d’informations, voir la loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2021

Pour plus d’informations, voir la loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2023

Rachat de ses droits pour un TNS dans certaines conditions :

L’article 12 de la 3ème Loi de finances rectificative pour 2020 prévoit la possibilité pour un TNS qui a adhéré à un contrat de retraite Madelin, Madelin agricole ou à un PER individuel avant le 10 juin 2020 de procéder à un rachat de ses droits dans la limite de 8 000€, quel que soit le nombre de contrats.
Les adhérents devront présenter leur demande complète avant le 31 décembre 2020 et l’assureur aura un mois pour verser les sommes.

 

Conséquences fiscales et sociales:

  • L’exonération d’impôt sur le revenu est limitée à 2000€

  • La part des sommes rachetées correspondant aux produits afférents aux versements du titulaire du contrat est assujettie à la contribution sociale généralisée au taux de 9,2%, à la contribution pour le remboursement de la dette sociale au taux de 0,5% et au prélèvement de solidarité au taux de 7,5%.

  • Le montant admis en déduction du résultat imposable ou du revenu net global au titre de l’année 2020, et le cas échéant au titre de l’année 2021, est diminué du montant du rachat effectué par l’adhérent

Retrouvez tous les détails sur la loi promulguée au Sénat ici.

Contrats de retraite en deshérence :

Le Sénat a adopté le 21 octobre 2020 en première lecture la proposition de loi relative à la déshérence des contrats de retraite supplémentaire mais en simplifiant le texte comme cela avait été proposé le 14 octobre par la commission des affaires sociales. Le but est donc de renforcer l’information des assurés et de diminuer le phénomène des contrats de retraite supplémentaire non réclamés mais sans aller plus loin dans leur recherche.

Détails à retrouver ici

Contrats pour les aidants

Depuis le 1er octobre, tous les aidants ont la possibilité de prendre des congés rémunérés pour aider un proche handicapé ou en perte d’autonomie.

Détails à retrouver sur ce lien

Comprendre la finance

Le Cercle des Epargnants évoque des concepts économiques. La vocation de cette rubrique est de développer des notions pédagogiques sur l’ensemble des sujets portant sur les finances personnelles et le décryptage de l’économie afin de vous aider à appréhender les thématiques abordées. Vous y trouverez aussi quelques chiffres et éléments clés sur cet environnement financier dont la règlementation et le cadre évoluent fréquemment.

 

Quelques principes

Chaque produit financier obéit à certaines conditions. Il faut connaître quelques éléments clés pour investir son épargne à bon escient. Voici une sélection de données pour vous aider à vérifier les contraintes et possibilités des principaux véhicules d’investissement. Avant cela, rappel de quelques principes de base :

  • L’épargne sert à anticiper ses dépenses et concrétiser ses projets . A court, moyen ou long terme, elle doit être constituée dès que possible.

  • L’épargne de précaution est un filet de sécurité. Elle est placée sur des supports financiers sans risque et disponibles ;

  • Au-delà de cinq ans, l’épargne permet de financer des projets durables, pour soi, sa famille et ses enfants.

  • Une gestion dynamique et adaptée de son épargne est nécessaire pour faire face, au moment de la retraite, à une baisse de ses revenus et à de nouvelles dépenses (dépendance).

  • L’épargne sous forme d’assurance-vie facilite la transmission de son patrimoine.

  • Quel que soit votre situation de vie, vos projets, vos envies, il est important de bien définir vos objectifs, votre horizon de placement et de choisir les produits financiers qui vous conviennent le mieux en fonction de votre appétence au risque.

Comment maîtriser ses dépenses ? Une condition indispensable pour éviter les dérapages budgétaires

Si la période pandémique incite plutôt à épargner, c’est l’opportunité d’apprendre les règles de base de gestion budgétaire. Car, si l’on n’arrive pas à maitriser et à organiser autant que possible ses dépenses, les conséquences peuvent être lourdes ! Nous vous invitons à consulter les bonnes pratiques sur le site de La Finance pour tous

Les dons, une bonne manière d’utiliser la fiscalité

Savez-vous que donner peut avantager votre situation fiscale ?

Plus d’infos sur cet article de La Finance pour tous.

Taux et plafonds

  • Taux de 3 %

    Plafond 22 950 €

    Le livret A est détenu par près de 56 millions de personnes ! Produit d’épargne liquide par excellence, son rendement (réglementé) est handicapé aujourd’hui par un taux d’inflation supérieur ce qui le rend considérablement moins attractif.

  • Taux de 3 %

    Plafond 12 000 €

  • Taux de 2 % (brut) pour les PEL ouverts à partir du 1er janvier 2023

    Taux de 1 % (brut) pour les PEL ouverts entre le 1er août 2016 et le 31 décembre 2022

    Plafond 61 200 €

    Le Plan d’Epargne Logement (PEL) est un produit d’épargne réglementée par l’Etat qui ouvre droit, sous conditions, à un prêt spécifique. Tout particulier, mineur ou majeur, peut ouvrir un PEL, mais il ne peut en ouvrir qu’un. Plus l’épargne est importante, plus les droits à prêts sont élevés.

     

    Plus d’infos sur https://www.economie.gouv.fr/particuliers/plan-epargne-logement-pel#plafond

  • Taux de 2 %

    Plafond 15 300 €

    Plus d'informations : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F16136

  • Taux libre, minimum 3 %

    Plafond 1 600 €

    Ce livret est destiné aux personnes âgées entre 12 et 25 ans résidantes en France. Un seul livret par personne est autorisé. Il est possible de le cumuler avec un Livret A, un Livret d’épargne populaire (LEP) ou un Livret de développement durable solidaire (LDDS) sous réserve d’éligibilité à ces différents produits.

    Plus d'informations : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2904

  • Taux 6 %

    Plafond 10 000 € (hors intérêts)

    Le livret d’épargne populaire (LEP) est un placement réservé aux personnes disposant de revenus modestes. Il offre de nombreux avantages parmi lesquels un taux d’intérêt garanti et exonéré d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. Le LEP est un produit d’épargne réglementé, notamment en ce qui concerne ses conditions d’ouverture, son fonctionnement, sa durée et sa clôture.

    Plus d'informations sur les plafonds de revenus

  • Taux entre 0,05% et 1,00%, selon les établissements

    Pas de plafond légal

  • Plafond 150 000 €

    Le Plan d’Epargne en actions offre une fiscalité allégée au terme de 5 années de détention. Il permet d’investir en actions en direct, ou en part d’OPC éligibles au PEA. Il est cumulable avec le PEA PME-ETI.

    Plus d'informations

  • Plafond 225 000 €

    Le PEA-PME est destiné à financer les petites et moyennes entreprises (PME) et les entreprises à taille intermédiaire (ETI). Il fonctionne comme un PEA bancaire, à l’exception du plafond des versements (225 000 €), et des titres qui peuvent y être investis.

Le livret d’épargne populaire (LEP)

Quotient familial
Plafond de revenus
3
44 249 €
2,5
38 532 €
2
32 818 €
1,5
27 107 €
1
21 393 €

Le livret d’épargne populaire (LEP) est un placement réservé aux personnes disposant de revenus modestes. Il offre de nombreux avantages parmi lesquels un taux d’intérêt garanti et exonéré d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. Le LEP est un produit d’épargne réglementé, notamment en ce qui concerne ses conditions d’ouverture, son fonctionnement, sa durée et sa clôture.

Vous pouvez ouvrir un compte sur LEP si votre domicile fiscal est situé en France.

Un seul LEP peut être ouvert par personne, dans la limite de 2 livrets par foyer fiscal (un livret pour vous et l’autre pour votre époux/se ou votre partenaire de Pacs).

Pour ouvrir un compte sur LEP en 2023, votre revenu fiscal de référence de l'année 2021 (avis d'imposition 2022) ou votre revenu fiscal de référence de l'année 2022 (avis d'imposition 2023) ne doit pas dépasser les limites suivantes :

Plafonds de revenus - Métropole

Points de comparaison PERP/Madelin/PER individuel

  • PERP

    MADELIN

    PER individuel

    Non

    Non

    Oui

    Qu’entendons-nous par multi-fiscalité ? 

    C’est un produit qui permettrait de cotiser à la fois dans les limites de déductibilité des PERP, des Madelin et qui prévoirait également la possibilité que les cotisations ne soient pas déduites.

  • PERP

    MADELIN

    PER individuel

    Non

    Possible

    Non

    Il s’agit d’un des éléments techniques du contrat qu’il convient de prendre en compte si vous souhaitez procéder à un transfert vers un PER.

  • PERP

    MADELIN

    PER individuel

    40 €

    40 €

    80 €

  • PERP                       5 % maximum, nuls après 10 ans

    MADELIN              5 % maximum, nuls après 10 ans

    PER individuel     1 % maximum, nuls après 5 ans

  • PERP

    MADELIN

    PER individuel

    Non

    Possible

    Possible pour les TNS

  • PERP

    MADELIN

    PER individuel

    Selon produit

    Obligatoire

    Selon produit

    Les cotisations peuvent être rendues obligatoires pour diverses raisons, par exemple si des garanties de prévoyance sont prévues.

  • PERP

    MADELIN

    PER individuel

    Acquises au plan

    Libres

    Libres

    Tous contrats ne donnent pas nécessairement lieu à des rétrocessions de commissions.

  • PERP

    MADELIN

    PER individuel

    Par défaut

    Selon produit

    Par défaut

    Elle correspond à une gestion diminuant progressivement la part des actifs à risque élevé ou intermédiaire et augmentant progressivement la part des actifs présentant un profil d’investissement à faible risque, à mesure que la date de liquidation approche.

  • Les cas de rachats sont très limités.

    PERP :    6 

    Dont un cas spécifique aux PERP remplissant 3 conditions liées à la valeur de transfert, la durée d’adhésion et au revenu du foyer fiscal de l’année précédant celle du rachat.

    MADELIN :    5

    PER individuel :   6

    A noter que certains cas préexistants ont été modifiés : L’invalidité a été élargie aux enfants, conjoint et partenaire de PACS et les allocations chômage assouplies.

  • PERP

    MADELIN

    PER individuel

    Limitée à 20 %

    Non

    Oui