top of page
  • Photo du rédacteurCercle des Épargnants

Le débat sur le CETU (Compte Épargne Temps Universel) est à suivre de près pour les futurs retraités


Pions en bois posé à côté d'un ordinateur portable

C’est une forme d’épargne dont on ne parle pas souvent dans la lettre du Cercle des épargnants. Mais elle mérite pourtant qu’on s’y arrête : le compte épargne temps. Ce compte, comme son nom l’indique, permet aux salariés d’épargner non pas de l’argent mais du temps. Sans aller jusqu’à dire que « le temps c’est de l’argent », épargner du temps va devenir un actif important, désormais, alors que se profile la création d’un compte épargne temps universel (CETU), qui permettrait à chaque salarié d’arriver dans une nouvelle entreprise avec comme bagage son compte épargne temps accumulé dans ses précédents emplois. Promu par plusieurs partenaires sociaux, soutenu par le gouvernement, mais très critiqué par le patronat qui y voit une usine à gaz complexe, le débat actuel autour du CETU a eu comme premier mérite de rappeler l’existence du compte épargne temps, créé il y a plus de trente ans.


Très concrètement, ce compte permet aux salariés de cumuler des jours de congés ou de repos non pris ainsi que des sommes d’argent (par exemple une partie de leur intéressement) qui, capitalisés sur un compte dédié, donnent droit à des congés rémunérés ou des rémunérations immédiates ou différées.


Même si ce n’est pas son usage premier, le compte épargne temps – qu’il soit universel ou non - est également un bon moyen de préparer sa retraite. On peut épargner pour compléter le montant de sa future pension, ralentir son rythme de travail lorsqu’on arrive à quelques mois de la retraite, voire même quitter la vie active par anticipation. Ainsi, les jours versés sur un compte épargne temps peuvent être transférés sur un dispositif d'épargne salariale (le PEE) ou sur un dispositif d'épargne retraite tel qu’un  PER Collectif sur lequel il est possible de verser jusqu'à 10 jours de vacances par an. Ces jours sont monétisés et viennent abonder le dispositif d’épargne en vue de la retraite.


Voilà pourquoi le CETU, quel que soit son avenir prochain, aura une importance majeure pour les futurs retraités.

コメント


bottom of page