top of page
  • Photo du rédacteurCercle des Épargnants

Coup de froid pour les fonds verts

Dernière mise à jour : 6 déc. 2023


Billets de banque en éventail

C’est un signe qui ne trompe pas : l'appétit pour les fonds articles 8 et 9, qui correspondent aux catégories de fonds les plus « vert » selon la réglementation européenne SFDR est en baisse. Selon les données publiées par l’organisme Morningstar, les fonds article 9 n'ont attiré que 1,4 milliard d'euros d'argent frais entre juillet et septembre (un niveau historiquement bas) tandis que les fonds article 8 ont essuyé une décollecte nette de 20,5 milliards d'euros, après 21,5 milliards déjà le trimestre précédent. En parallèle, les créations de nouveaux fonds ont fondu : respectivement 126 et 16 nouveaux véhicules articles 8 et 9 ont ainsi été lancés au troisième trimestre.


Plusieurs raisons sont avancées pour justifier ce coup d’arrêt. Ces fonds ont enregistré des performances décevantes alors que l’inflation et l’envolée des coûts des matières premières pèsent lourdement sur les marges des sociétés qui développent des solutions durables. De même, la hausse des taux d’intérêt pèse sur les structures financières de ces entreprises qui se sont beaucoup endettées pour financer des projets d’infrastructure souvent colossaux. « Les investisseurs axés sur le développement durable n’ont pas été épargnés par la morosité de l’environnement macro-économique », résume Hortense Bioy, directrice de la recherche sur le développement durable chez Morningstar.


Plus globalement, ces fonds pâtissent de plusieurs polémiques et d’un certain flou juridique. D’abord, les campagnes d’accusation de « green bashing » se multiplient : certains reprochent à quelques promoteurs de fonds de prétendre faire des investissements durables alors que la réalité est différente. Selon Morningstar, sur les 1200 fonds labellisés ISR, 45 % sont exposés à des degrés divers aux énergies fossiles.


Enfin, et surtout, les annonces de Bruxelles d’une prochaine redéfinition réglementaire de ces catégories de fonds vont sûrement générer de l’attentisme. La Commission européenne a lancé une consultation sur ce sujet qui s’achèvera le 15 décembre. Mais d'ores et déjà, les articles 8 et 9 devraient être remplacés par un système de labels. « Ce serait un cadre plus simple, plus clair et moins propice au greenwashing », estime Hortense Bioy, citée par Le Revenu.

bottom of page