top of page
  • Photo du rédacteurCercle des Épargnants

Baromètre 2024 « En avant, plus de risque ! »

Dernière mise à jour : 13 févr.

Le 22ème baromètre  Ipsos/Le cercle des Épargnants « Les Français, l’épargne et la retraite » vient d’être publié


 En avant, plus de risque !

 

Les Français seraient prêts à prendre plus de risque pour leur épargne, voilà ce que révèle le dernier sondage du Cercle des épargnants. Ils seraient aussi prêts à se détourner en partie des placements très liquides où l’épargne est mobilisable immédiatement. Compenser la perte de pouvoir d’achat est désormais une priorité pour de nombreux Français qui voient dans la prise de risque un moyen d’y accéder. Selon l’institut de sondage Ipsos, partenaire du baromètre, cette dynamique serait visible dans de nombreuses dimensions de la société française qui tend à favoriser de plus en plus le risque au détriment de la sécurité.

Côté épargne, cette nouvelle pourrait être favorable au plan d’épargne avenir climat (PEAC) qui doit être lancé courant 2024 par Bercy. Le dernier-né des produits financiers fait appel à l’épargne des moins de 18 ans afin d’investir sur les actions et les obligations des entreprises vertueuses en matière d’environnement, de social ou de gouvernance. L’argent placé est bloqué jusqu’à la majorité du porteur et piloté afin de désensibiliser le portefeuille d’investissement à l’approche de l’échéance. Ce produit appelle donc une épargne qui devra demeurer bloquée et exposée au risque. C’est un excellent moyen pédagogique qui devrait permettre de faire comprendre les notions de risque et de rendement aux plus jeunes en particulier à ceux attachés aux notions de durabilité.


Mais ne nous y trompons pas, nous sommes encore loin d’une prise de risque généralisée. Ainsi, si la dynamique est bien favorable (+8 points de pourcentage en 7 ans), elle fait passer le nombre de français prêts à prendre un peu plus de risque de seulement 6% à désormais 14%. Dans ce contexte, les placements liquides et sans risque restent et de loin les placements préférés des Français au premier rang desquels le livret A qui est utilisé aussi bien pour une épargne de précaution (52% des Français) que pour une épargne de long terme en vue de la retraite (26% des Français).


Enfin, selon les résultats du baromètre, les Français, à la recherche de rendement, sont prêts à faire des concessions en termes environnementaux et à moins investir dans les fonds socialement responsables (fonds ISR) qu’ils jugent notamment peu différenciés des fonds classiques. En conclusion, si le PEAC peut profiter de la dynamique en matière de risque, il pourrait souffrir d’un certain manque de reconnaissance qui perdure en France s’agissant des fonds de finance durable.

 



Retrouvez :







Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page