top of page
  • Photo du rédacteurPhilippe Dupuy

Le COR a une nouvelle tête !

Dernière mise à jour : 14 févr.

Philippe DUPUY

Le COR a une nouvelle tête ! 

L’économiste Gilbert Cette a pris la tête du COR en novembre 2023. Mais pourquoi vous en parler dans cette lettre ?


Le COR pour Conseil d’Orientation des Retraites est cette instance indépendante de concertation qui est chargée  d’analyser et de suivre l’évolution du système de retraite français. Les analyses du COR se sont invitées de nombreuses fois dans le débat sur les retraites de l’hiver 2023 car ses projections selon différents scénarios macroéconomiques indiquaient tout aussi bien l’urgence de la réforme que son caractère possiblement inutile. Selon le point  de vue de chacun, les conclusions du COR ont pu être utilisées pour ou contre la réforme !  


Celle-ci désormais adoptée, le COR continue ses travaux et nul doute que la question du financement du système de  retraite par répartition reviendra tôt ou tard sur le devant de la scène. Pour l’épargnant soucieux de sa retraite, il est important de conserver un regard critique sur ces questions et une visite régulière du site internet du COR est une  bonne habitude à prendre (https://www.cor-retraites.fr/). Le lecteur y trouvera en particulier le rapport annuel sur l’évolution des retraites en France publié au cours du mois de juin chaque année. C’est dans ce rapport que le COR  délivre ses principales analyses prospectives qui permettent d’anticiper l’avenir du système de retraite. Les prochaines éditions seront particulièrement suivies puisqu’elles permettront d’apprécier l’impact de la réforme de 2023  sur l’avenir du système. Même si l’effet ne sera pas complètement visible immédiatement, il y a fort à parier que la  première édition sera particulièrement médiatisée et le nouveau président du COR en visibilité. 


Il est bien sûr à noter que le COR est chargé de la partie obligatoire du régime des retraites principalement financée par les cotisations salariales et patronales et par l’impôt voire la dette lorsqu’il y a un déficit des régimes. En revanche le COR ne prend pas en compte dans son analyse l’épargne retraite que construisent les Français à travers des produits comme le PER ou les assurances vie. C’est sur ce point que le conseil scientifique du Cercle des Epargnants intervient !

Comentários


bottom of page