top of page
  • Photo du rédacteurCercle des Épargnants

L’assurance vie enregistre des cotisations record en mai malgré un ralentissement de la collecte nette


L’assurance vie en France continue de briller avec des performances remarquables, selon les chiffres publiés aujourd'hui par France Assureurs.

En mai 2024, les cotisations en assurance vie ont atteint un montant record de 12,7 milliards d’euros, marquant une augmentation de 25 % par rapport à l’année précédente. Ce montant dépasse de 1 milliard d’euros le précédent record établi en mai 2022. La hausse est notable aussi bien pour les contrats en euros, avec une augmentation de 24 %, que pour les unités de compte (UC), avec une progression de 26 %.

Cependant, malgré ces chiffres impressionnants, la collecte nette — c'est-à-dire la différence entre les cotisations et les prestations — a montré un ralentissement. Elle s'est élevée à 1,5 milliard d’euros en mai, une baisse notable par rapport aux 3,4 milliards d’euros enregistrés en avril. Ce chiffre, bien qu'encourageant, est moins spectaculaire que les mois précédents et indique une modération du rythme de collecte positive observée depuis le début de l'année.

Les Plans d’Épargne Retraite (PER) assurantiels continuent quant à eux de progresser avec une croissance notable. En mai 2024, les cotisations pour les PER assurantiels ont atteint 852 millions d’euros, une augmentation de 14 % par rapport à mai 2023. La collecte nette pour les PER a également augmenté, passant à 575 millions d’euros.

Paul Esmein, directeur général de France Assureurs, a déclaré : « L’assurance vie établit ce mois-ci un nouveau record mensuel de cotisations, avec une collecte nette en territoire positif pour le cinquième mois consécutif. C’est une nouvelle illustration de l’attractivité de ce produit d’épargne de long terme, moteur fondamental du financement de l’économie française et européenne. »

Pour les épargnants, ces chiffres indiquent une confiance renouvelée dans l'assurance vie comme outil d'épargne et d'investissement. La performance des cotisations en unités de compte montre un intérêt croissant pour des options d'investissement plus diversifiées et potentiellement plus rentables, malgré leur risque plus élevé par rapport aux fonds en euros. Les performances de l’assurance vie en mai 2024 confirment donc sa position comme un pilier de l’épargne en France.

Comentários


bottom of page