top of page
  • Photo du rédacteurCercle des Épargnants

L’épargne solidaire encore insuffisamment connue

A l’occasion de la semaine dédiée aux investissements en faveur des projets solidaires, l’association FAIR, France Active et Opinionway ont publié une enquête sur les intentions d’épargne des Français montrant combien les épargnants sont encore mal informés dans ce domaine.


L’encours global de la finance solidaire atteint 26,3 milliards d’euros, soit 0,45% du montant d’épargne global. Un Français sur quatre interrogé par Opinion Way souhaite que son épargne ait un impact solidaire, notamment afin de soutenir le développement économique de leur territoire ou de contribuer à la réussite de projets solidaires dans leur région. « Les préoccupations environnementales arrivent en tête des choix d’investissement (31 %), devant la réduction des inégalités ou encore la création d’emploi pour personnes défavorisées », souligne l’étude. Une fois encore, comme le démontre chaque année le baromètre du Cercle des épargnants la question du rendement divise les français. A la question « Êtes-vous prêt à investir votre argent dans des projets qui ne seront rentables qu’à moyen ou long terme ? », 46 % des sondés s’y disent favorables mais 52 % estiment que la rentabilité reste importante.

« Aujourd’hui, 25% des Français recherchent une finalité sociale et solidaire à leurs placements. Il est donc crucial de continuer à les informer pour qu’ils passent tous à l’acte ! Près de 7 français sur 10 ont le sentiment d’être mal informés sur l’utilisation de cette épargne ou sa rentabilité. Cela nous oblige à faire davantage de pédagogie et à montrer toute l’utilité de l’action des bénéficiaires sur nos territoires », souligne Denis Dementhon, Directeur général de France Active.



Comments


bottom of page