Chers adhérents, chers lecteurs,


Au nom du Conseil d’Administration du Cercle des Epargnants, je vous adresse tous nos meilleurs vœux pour cette nouvelles année 2022. 2021 s’est achevée en Europe avec l’irruption d’une nouvelle vague de contaminations au variant Omicron, dont la vitesse de propagation a forcé les autorités de la plupart des pays à prendre de nouvelles mesures de prévention et de restriction. 

L’impact économique de cette nouvelle vague devrait néanmoins s’avérer plus limité que les précédente, au regard de la moindre sévérité du virus et du taux de vaccination déjà atteint en Europe. Cependant, l’activité économique est en phase de ralentissement alors que les politiques budgétaires de soutien refluent, de même que celles des Banques Centrales qui, au regard de l’accélération de l’inflation, amorcent une phase de retrait de leurs politiques exceptionnelles de financement de l’activité, puis probablement un relèvement de leurs taux directeurs – ce qui est déjà le cas pour de nombreuses économies émergentes. De même, les tensions sur les chaînes de production et logistiques continuent de peser sur certains secteurs manufacturiers, notamment l’automobile, tandis que les activités liées au tourisme et l’évènementiel continuent de souffrir des contrecoups de la pandémie et des fermetures de frontières.

En France, suivant la remontée des prix, le taux du Livret A s’ajustera à 1% dès le 1er février prochain. L’épargne reste abondante, le marché du travail en tension dans de nombreux compartiments d’activité. Le rebond spectaculaire de l’activité économique fin 2020 – mi 2021 a poussé les prix, au-delà des anticipations. On s’interroge désormais sur le risque de persistance d’une inflation forte, voire même en accélération, si une spirale prix/salaires devait s’enclencher, tandis que les prix de l’énergie et des matières premières restaient élevés. 

Comme chaque année, le Cercle des Epargnants, avec l’institut de Sondage IPSOS, a lancé son enquête sur les Français, l’Epargne et la Retraite. Nous en rendrons compte début février.