L’Astuce

« L’année sera marquée par une volatilité importante »

par | Jan 5, 2023 | Actualités, Entretiens

« Cette année sera toujours marquée par une importante volatilité »

 

Frédéric Surry, responsable adjoint de la gestion action chez BNP Paribas Asset Management

 

  • Twitter

© Gérard Uféras BNPPARIBAS BERGERE 09_12_15

 

« Le risque principal est que

les Banques Centrales maintiennent les taux à des niveaux élevés plus longtemps que prévu »

 
En 2022 les épargnants ont vécu une double peine avec une chute des marchés actions conjuguée à celle des emprunts obligataires. Pour quelles raisons ? 
Les marchés ont été très impactés par les politiques monétaires des banques centrales qui ont fortement relevées leurs taux directeurs l’an dernier, pénalisant différentes classes d’actifs, dont les actions. A cela se sont ajoutés des chocs exogènes, comme la guerre en Ukraine ou la politique anti-COVID en Chine qui a pesée sur l’économie mondiale. Mais la situation s’est un peu détendue en fin d’année, à mesure que s’est dessiné un début de ralentissement de la hausse des taux de la Fed. Les marchés actions en ont profité pour rebondir en novembre et début décembre. 
 
Est-ce que ce mouvement positif de fin 2022 peut se prolonger en 2023 ?
Cette année sera toujours marquée par une importante volatilité, due aux nombreuses incertitudes sur l’ampleur de la récession et l’évolution de l’inflation qui pèseront directement sur les politiques monétaires des banques centrales. Le risque principal de notre point de vue est que ces dernières maintiennent leurs taux à des niveaux très élevés plus longtemps que prévu. Voilà pourquoi il sera très important de suivre l’évolution de l’inflation, non seulement à travers les prix des produits finis mais également en surveillant l’évolution des salaires. Dans ce contexte, la prudence prévaut même si pour le moment un sentiment plutôt encourageant semble se dégager : plus les jours avancent, plus il semble que le pic d’inflation ait été franchi, au moins aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, ce qui laisse penser que la remontée des taux directeurs est elle aussi plutôt derrière nous. Mais une fois encore, de fortes incertitudes demeurent sur l’évolution macro-économique.
 
Face à des marchés volatiles quelle est la meilleure stratégie à adopter ? 
Il faut être à la fois sélectif et se projeter sur des horizons d’investissement plus longs. Etre sélectif, cela signifie adopter des convictions profondes en sélectionnant les entreprises capables de dégager des résultats de qualité et récurrents, quelle que soit la conjoncture économique. Se projeter sur le long terme signifie s’intéresser à des thématiques d’investissement qui traverseront les cycles conjoncturels. Nous suivons attentivement, par exemple, le secteur de la transition énergétique via notre fonds BNP Paribas Energy Transition qui recoupe les leaders de demain dans les domaines des énergies renouvelables mais aussi des technologies et des infrastructures énergétiques. Nous regardons également les enjeux des nouvelles technologies, adressés dans le fonds BNP Paribas Disruptive Tech, avec une définition très large : il s’agit de trouver les entreprises qui vont bénéficier de l’arrivée de technologies disruptives et du numérique, même quand il s’agit d’industrie opérant sur des marchés traditionnels. Le secteur de la santé est lui aussi en train d’innover fortement, Post-Covid.    
 
Y-a-t-il d’autres stratégies complémentaires ? 
D’une manière générale en période de marchés difficiles il faut être très sélectif dans ses choix et avoir des portefeuilles équilibrés, entre valeurs de qualité avec de la visibilité et thématiques de long terme, pour éviter de trop subir la volatilité.

M