L’Astuce

LA LOI PACTE ET LA GESTION PILOTEE

par | Juin 25, 2019 | Actualités

(Rappel) Loi Pacte : création du Plan d’Epargne Retraite et transfert de l’épargne existante

En matière d’épargne retraite la loi Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises (PACTE) a regroupé des dispositifs quelque peu disparates, en un seul : le Plan d’Epargne Retraite (ou PER). Il se décline en PER individuel pour les personnes physiques et en PER collectif pour les entreprises. Le PER (collectif et individuel) est lui-même divisé en trois compartiments : un premier réservé aux               « versements individuels », donc volontaires de l’épargnant. Et deux compartiments collectifs : l’un concerne l’ensemble des salariés (remplaçant le PERCO), alimenté par la participation et l’intéressement. L’autre compartiment collectif est dévolu aux versements obligatoires, tant du salarié que de l’employeur (en remplacement du PER Entreprises ou de l’article 83).

 

 

Les différentes options de gestion pour un produit d’épargne retraite multi-supports

  • la gestion libre : l’épargnant définit sa stratégie de gestion en effectuant son choix parmi les supports mis à sa disposition. Il peut ensuite modifier la composition de son portefeuille de supports. Cela consiste à arbitrer : alléger certains supports, en renforcer d’autres. Afin d’augmenter la rentabilité et/ou modifier son profil de risque. Il existe des arbitrages à la demande ou programmés, (ces derniers se déclenchent quand un événement se produit – une valeur atteint un certain cours, par exemple).
  • la gestion conseillée : l’épargnant reçoit à intervalle régulier des recommandations d’arbitrage, qu’il est libre de suivre ou non.
  • la gestion pilotée (par opposition à la gestion libre), dont il existe deux modalités :
    • la gestion pilotée classique : elle est faite en votre nom par votre assureur. Il existe aussi une gestion pilotée où l’assureur suit les conseils fournis par des gestionnaires dont il apprécie la compétence.
    • la gestion à horizon pilotée :
      • soit selon un horizon défini (l’âge prévu de départ la retraite) ;
      • soit, selon un même horizon, mais où les arbitrages sont programmés au cours de la période.
  • la gestion profilée, variante de la gestion pilotée, avec profil (répartition des actifs selon profil de risque :
    • la gestion profilée à répartition recommandée : s’il s’agit d’un profil prudent, il sera suggéré une forte proportion de supports peu risqués, comme les fonds en euro. Elle sera complétée – pour espérer augmenter la performance – d’une faible proportion de fonds obligataires et/ou de fonds en actions.
    • la gestion profilée à horizon : c’est typiquement celle qui programme la réduction de l’exposition au risque quand on s’approche de l’âge prévu pour partir à la retraite.
    • le support profilé : ici le profil est inclus dans le support d’investissement et des arbitrages sont programmés.

Chaque type de gestion à un coût, y compris d’arbitrage. Il est donc souhaitable de vérifier le montant et l’événement générateur des frais avant de choisir. Et comme indiqué au début du présent article, si vous ne manifestez pas votre choix, la gestion pilotée sera le choix par défaut.

M