L’Astuce

EPARGNANT CHERCHE SA VOIE

par | Oct 2, 2014 | Actualités

Les taux de la Banque Centrale Européenne sont à leur plus bas niveau historique. Les menaces de déflation qui se manifestent au sein de la zone euro ont conduit la BCE à abaisser ses taux directeurs et à s’engager dans des opérations massives de prêts aux banques à taux privilégiés. Dans ces conditions, les ménages ne peuvent guère espérer une amélioration du rendement de leurs placements. Certes, le contexte au niveau international pourrait être amené à évoluer l’année prochaine avec le relèvement attendu des taux aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. En attendant, il ne faut pas noircir au-delà du raisonnable la situation. En effet, la baisse des taux améliore sensiblement les fonds propres des institutions financières du fait de la revalorisation de leurs stocks d’obligations. C’est au moment du retournement des taux que les problèmes commenceront. Que peuvent faire les épargnants pour contrecarrer les effets de la baisse des taux ? La diversification reste toujours une règle de bon aloi. En attendant les fonds « euro-croissance » qui doperont les contrats d’assurance-vie, les épargnants doivent se pencher sur les unités de compte qui couvrent désormais tous les types de placement : immobilier avec les SCPI, actions, obligations, fonds de fonds… Si l’immobilier connaît une décrue depuis plus d’un an, les SCPI spécialisées dans les commerces de centre de ville ou dans les bureaux situés dans des zones de premier choix offrent de beaux rendements. En les logeant dans des contrats d’assurance-vie, l’épargnant peut, en outre, bénéficier du régime fiscal de ce produit. Avec l’automne, les ménages doivent également s’intéresser à l’épargne retraite qui est dotée d’un bon rendement fiscal surtout pour les contribuables soumis à un taux marginal d’imposition élevé.

M