L’Astuce

FMI : des constats mitigés suite à la mission de consultation 2014 en France

par | Mai 21, 2014 | Actualités

Selon le FMI, les objectifs économiques de la France sont correctement fixés et les politiques pour les atteindre bien identifiées, principalement celles centrées sur la réduction des dépenses. Ces dernières ont été estimés à 50 milliards d’euros d’ici à 2017 par le nouveau gouvernement Valls.
Cependant, des défis de taille demeurent face à ces objectifs de politique budgétaire. Tout d’abord, les baisses prévues de la fiscalité signifient que les réductions de la dépense devront être de grande ampleur dans la mesure où les finances publiques sont amenées à retrouver leur équilibre à moyen terme. De plus, le FMI prévoit une reprise d’activité peu dynamique avec une croissance économique à hauteur de 1 % en 2014 et de 1,5 % en 2015. Même dans ce cadre, les risques d’une reprise plus lente demeurent. Du fait que l’économie tourne à un régime très inférieur à son potentiel, le FMI prévoit aussi que l’inflation s’établira à environ 1 %. Cet environnement complique alors la tâche des autorités.
Les principaux risques associés à al mise en œuvre de la politique budgétaire sont que les plans initiaux soient dilués lors de la déclinaison annuelle des budgets et que les réductions de dotations aux collectivités territoriales soient en partie compensées par des réductions non soutenables de l’investissement, par une hausse de la fiscalité locale ou par une hausse de l’endettement. Cela saperait alors la stratégie de rééquilibrage fiscal du gouvernement. Par ailleurs, la dépense pourrait rebondir dès que l’effort se relâche si les réductions budgétaires portent plus sur des économies que sur des mesures structurelles.
Lire la suite des conclusions du FMI

M