L’Astuce

Insee : les personnes les plus âgées relativement préservées de la crise

par | Avr 28, 2014 | Actualités

Dans sa dernière étude concernant la place de la France dans l’Europe, l’Insee s’emploie à montrer que l’impact de la crise a été beaucoup plus faible pour les personnes les plus âgées. En effet, dans un paysage où l’ensemble des niveaux de vie de la population ralentissaient ou baissaient, le niveau des retraites n’a bien souvent été que peu affecté.
L’impact de la crise a donc été beaucoup plus faible pour les plus âgés car ils ne sont par définition pas concernés par le risque lié à l’exclusion du marché du travail. Leur niveau de vie a ainsi été peu affecté par la crise.
L’Insee a même enregistré une diminution très marquée de leur risque de pauvreté ou d’exclusion sociale dans les pays où la chute des revenus d’activité a entrainé une baisse importante du niveau de vie médian dans l’ensemble de la population et donc par la même, du seuil de pauvreté monétaire. Les pensions de retraite ayant été préservées, de nombreux retraités sont donc mécaniquement repassés au-dessus du seuil de pauvreté.
En moyenne, selon les chiffres de l’Insee, le risque de pauvreté ou d’exclusion sociale des 65 ans ou plus a diminué de 4,1 points en Europe entre 2008 et 2012 et de 3 points en France.

M