L’Astuce

Démographie : Mois de naissance et niveau de vie des familles, étude d'impact de la CAF

par | Fév 4, 2014 | Actualités

Les coûts générés par l’arrivée d’un enfant dans une famille peuvent partiellement être compensés par les différentes prestations sociales et les dispositifs fiscaux existant. Pour autant, ces prestations sociofiscales ont un calendrier qui leur est propre qui peut être lié à l’année civile ou à l’âge de l’enfant selon les cas. Dans une étude récente la CAF s’intéresse aux besoins réels des familles et aux inégalités engendrées entre les ménages selon le mois de naissance de l’enfant durant les 4 premières années suivantsa naissance.
Rappelant que la prise en compte d’une naissance par l’administration fiscale se fait systématiquement l’année suivante quelque soit le mois de naissance de l’enfant, l’étude met en évidence le fait que les inégalité sont davantage visibles quand l’enfant est âgé entre 2 et 3 ans du fait des coûts importants du mode de garde en attendant son entrée à l’école. Ainsi un enfant né en fin d’année pourra rentrer avant ses 3 ans à l’école quand un enfant né en janvier devra attendre ses 3 ans et demi. Par ailleurs, si le coût de la crèche ne varie pas avec l’âge de l’enfant il en est autrement pour les assistantes maternelles car passé les 3 ans de l’enfant les aides alloués aux familles sont réduites.  Outre l’aspect financier elle rappelle en conclusion que l’accès aux différents mode de garde est également inégal selon le mois de naissance, les enfants nés avant la rentrée de septembre étant privilégiés.
Compte tenu du fait que la France détient un record en terme de fécondité , cette problématique constitue un véritable enjeu pour les pouvoirs publics qui tendent à encourager les mères à reprendre une activité professionnelle afin de pouvoir notamment cotiser pour leur futures retraite.
Lire l’étude de la CAF

M