L’Astuce

5 millions de personnes vivent dans un logement sur-occupé

par | Juin 28, 2013 | Actualités

L’INSEE vient de rendre public une série de résultats tirés du recensement démographique 2010 dont la sur-occupation des logements en France.  5 millions de personnes vivent en France dans un état de promiscuité affirmé.
Si la taille des logements en France a progressé depuis 1999, néanmoins dans certaines grandes villes, elle a diminué.
La proportion de ménages vivant dans un logement suroccupé a diminué ces dernières années : 8,2 % des ménages en 1999 et 7,4 % aujourd’hui. Cette baisse est liée à la diminution  de la taille des ménages. Cela s’explique par le vieillissement de la population et par les séparations plus nombreuses. Ainsi, pour l’ensemble des ménages, la taille moyenne est passée de 2,4 personnes en 1999 à 2,3 en 2010.

Part des ménages vivant dans un logement suroccupé en 2010
  • Twitter

le nombre de pièces par logement a légèrement augmenté, passant de 3,9 à 4. Mais la suroccupation ne recule pas dans toutes les régions. Ainsi, en Île-de-France, elle a progressé depuis 1999.
définition de l’INSEE sur la suroccupation
La suroccupation des logements peut s’apprécier selon le nombre de pièces ou selon la surface par personne. Dans le premier cas, on apprécie le degré d’intimité dont disposent les occupants du logement, dans le second, l’espace disponible. Le recensement de la population se fonde sur le nombre de pièces.
Le taux de suroccupation est ici calculé à partir du recensement de la population 2010 (exploitation complémentaire) en rapportant le nombre de logements suroccupés à l’ensemble des résidences principales. Un logement est suroccupé quand il lui manque au moins une pièce par rapport à la norme d’ « occupation normale » définie ainsi : une pièce de séjour pour le ménage, une pièce pour chaque personne de référence d’une famille, une pièce pour les personnes hors famille non célibataires ou les célibataires de 19 ans ou plus. Pour les célibataires de moins de 19 ans, on compte une pièce pour deux enfants s’ils sont de même sexe ou ont moins de 7 ans, sinon, une pièce par enfant.
L’indicateur n’est calculé que pour les ménages de deux personnes ou plus. Pour mesurer la suroccupation chez les personnes seules (9,4 millions de personnes), il faudrait prendre en compte la superficie de leur logement, mais cette information ne figure pas dans le recensement de la population.
 
lire l’étude

M