L’Astuce

LES JEUNES, DES VIEUX QUI S’IGNORENT…

par | Avr 3, 2013 | Non classé

En matière de réforme des retraites, les jeunes se distinguent peu de leurs aînés. Ils sont plus conservateurs que réformateurs. Ainsi, les 18-24 ans sont à 37 % pour le maintien du système actuel contre 35 % pour l’ensemble de la population selon le sondage « 2013 » du Cercle des Epargnants. Ils ne sont que 34 % à privilégier  l’instauration d’un régime unique par points. Ils sont, en revanche, peu favorables à un système en comptes notionnels qui prendrait en compte l’espérance de vie pour le calcul des droits à la retraite. Ils considèrent peut-être qu’ils seraient, avec cette réforme, du côté des perdants. En matière de solutions pour le financement du système de retraite actuel, ils n’ont pas d’idées précises. Dans le fond, c’est assez logique et assez rassurant du fait qu’à 18 ou à 24 ans, la retraite est une affaire de vieux. A la différence des pays anglo-saxons où, dès la fin des études, il est d’usage d’ouvrir un plan retraite ; en France, la question de la retraite ne concernait jusqu’à maintenant que les plus de 40 ans. Il est fort probable que nous nous rapprocherons, dans les prochaines années, des pratiques américaines. Il est à noter que les jeunes actifs (25-34 ans) comptent parmi les plus inquiets sur la pérennité du système de retraite. En matière de réforme, ils mettent en avant le calcul des retraites sur l’ensemble de la carrière en lieu et place des 25 meilleures années (32 % des voix contre 25 % pour l’ensemble de la population). 56 % des jeunes actifs considèrent le report de l’âge légal à 65 ans comme nécessaire quand ils sont seulement 50 % pour les moins de 25 ans.
 
 
 

M