L’Astuce

Croissance et déficit : la France en sursis

par | Fév 21, 2013 | Actualités

La Commission européenne devrait retenir comme taux de croissance pour la France le taux de 0,1 % soit un taux inférieur au taux initial du Gouvernement fixé à 0,8 % revu à la baisse à 0,4 % /0,3 % ces derniers jours. Avec un tel taux de croissance, la Commission européenne considère que le déficit public devrait atteindre 3,5 % voire 3,6 % soit un dérapage de plus de 0,5 point par rapport au programme.
La France ne devrait néanmoins pas être sanctionnée. Par application du traité budgétaire, elle pouvait être assujettie à une sanction de 0,1  à 0,2 % de son PIB à payer à l’Europe. la Commission considère que compte tenu des circonstances, la récession de la zone euro et les actions entreprises pour assainir les finances publiques, il n’y a pas lieu de sanctionner la France. Néanmoins, il est demandé à la France de poursuivre et d’amplifier ses réformes. Un point devrait être réalisé au coeur de l’été pour analyser plus précisément la situation française.

M