L’Astuce

Seniors et accidents de travail : une population moins touchée mais des conséquences plus lourdes

par | Fév 14, 2013 | Actualités

l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS), organisme de référence dans la prévention des risques professionnels (accidents du travail, maladies professionnelles) s’est intéressé aux conditions de travail des seniors dans une étude publiée fin 2012. Rappelant la part croissante des seniors  dans le monde professionnel, du fait de l’entrée plus tardive des jeunes sur le marché du travail et des importants gains en matière d’espérance de vie, cette étude tend à déterminer les répercussions du vieillissement sur le monde du travail et plus précisément identifier les  particularités constatée pour cette population en  matière d’accidents du travail.

L’INRS relève en effet que si les salariés seniors ont moins d’accidents du travail que les travailleurs plus jeunes, les conséquences sont plus lourdes. Les statistiques 2010 de la Cnam, reprises dans l’article de la revue de l’INRS, indiquent en effet que 16 % des accidents du travail en France concernent des personnes de plus de 50 ans, qui représentent 23 % des salariés. Par opposition, 34 % des accidents touchent des travailleurs de moins de 30 ans alors qu’ils constituent, eux aussi, environ 23 % des salariés.  En revanche, 32 % des incapacités permanentes concernent des salariés de plus de 50 ans pour seulement 14 % chez les moins de 30 ans. De la même façon, 41 % des décès concernent les seniors, contre 12 % chez les moins de 30 ans.

De même, la fréquence des accidents avec arrêt est quatre fois plus faible chez les plus de 60 ans que chez les moins de 20 ans mais la durée moyenne des arrêts est plus de trois fois plus longue chez les seniors de plus de 60 ans que chez les juniors de moins de 20 ans.

Lire l’étude de l’INRS

M