L’Astuce

Les valeurs refuges en panne mais Paris fait de la résistance

par | Oct 5, 2011 | Actualités

L’immobilier et l’or faisaient figure de placements refuges depuis de nombreux mois avec à la clef le développement de bulles spéculatives. L’or a montré ses limites la semaine dernière avec une chute assez nette du fait de ventes de la part d’investisseurs à la recherche de cash et de plus-values. L’immobilier qui depuis l’été se cherchait avec l’allongement des délais de vente semble être impacté par la crise. L’importance des tickets d’entrée et le durcissement de l’accès au crédit peuvent expliquer qu’au troisième trimestre 2011, les prix du mètre carré aient reculé de 0,2 % en Ile de France, de 3,7 % en région Provence Côte d’Azur et de 3,4 % dans le Nord. Les régions Centre, bourgogne et Lorraine ont enregistré des baisses supérieurs à 4 %.
Les régions Aquitaine, Auvergne, Franche Comté et haute Normandie ont enregistré, en revanche, des hausses de plus de 5 %
A la différence de la région Ile de France, Paris a enregistré une nouvelle hausse au 3ème trimestre de 2,3 %. Néanmoins, les délais de vente sont passés sur Paris de 39 à 50 jours et le volume de ventes a baissé de 4 %. Les professionnels s’attendent à une diminution des tarifs d’ici la fin de l’année. Si Paris fait de la résistance, c’est en raison de la nature particulière des acheteurs. Il s’agit rarement de primo-accédants. Il s’agit de retraités. Par ailleurs, le recours au crédit y est moindre que dans les autres villes. Le crédit ne couvre que 54 % de la valeur des biens achetés.

M