L’Astuce

Le patrimoine national vu par l’INSEE

par | Mar 17, 2009 | Actualités

La valeur économique du patrimoine net (dettes enlevées) et en termes réels a doublé de 1978 à 2007. Le patrimoine national représente 6,6 années de PIB en 2007 contre 4 dans les années quatre-vingt. Il a ainsi progressé plus vite que le PIB du fait de l’appréciation des valeurs mobilières et immobilières. 2008 marque une rupture avec la baisse des cours des valeurs mobilières et la stagnation des prix de l’immobilier.

Le patrimoine net s’élève à 12 513 milliards d’euros en 2007 dont 12 490 milliards au titre du patrimoine non financier et 23 milliards d’euros au titre du patrimoine financier.

Le patrimoine non financier se décompose de la manière suivante :

• 45 % en terrains et sol
• 28 % en logements
• 14 % en ouvrages publics et autres bâtiments

Le patrimoine national a fortement progressé dans les années 80 et 90 avant de connaître une période de stabilisation. Un nouveau cycle de croissance s’est amorcé après 2001 pour s’achever en 2007.

Le poids des actifs financiers (en brut) s’est accru atteignant plus de 60 % en 2007 soit 12 points de plus qu’en 1978. Un pic avait été atteint avant l’éclatement de la bulle Internet.

La situation des ménages

Fin 2007, les ménages détenaient un patrimoine net de 9 500 milliards d’euros soit plus de 75 % du patrimoine national.

Les deux tiers des actifs sont composés de biens non financiers essentiellement de l’immobilier. Les terrains représentent 35 % de leurs actifs, les logements 27 %.

Leur patrimoine net correspond à 7,5 années de leur revenu disponible brut contre 4,4 en moyenne sur la période 1978/1997. 80 % de la progression du patrimoine des ménages s’explique par la progression des prix de l’immobilier. 58 % des Français étaient propriétaires de leur résidence principale en 2007 contre 47 % en 1978.

Pour la première fois en 30 ans, en 2008 le patrimoine des ménages régresse de 3 points.

Depuis 1978, les Français ont profondément modifié leur comportement en tant qu’épargnant. L’épargne liquide est ainsi passée de 63 % des actifs financiers à 29 % en 2007. le nombre de Français détenteurs de valeurs mobilières est passé de 1 à 12 millions de 1978 à 2007. Les portefeuilles titre représente 27 % de leur patrimoine financier contre 10 % en 1978.

En contrepartie, l’endettement des ménages s’est fortement accru passant de 26 à 69 % du revenu disponible brut de 1978 à 2007.

Les administrations publiques encore dans le vert

Contrairement aux idées reçues, le patrimoine net des administrations publiques est positif de 774 milliards d’euros soit 6,2 % du patrimoine national.

Au début des années 90, ce taux était de 11 %.

En 2007, les administrations détiennent 11 % des actifs non financiers nationaux (terrains, bureaux…) contre 13 % en 1978. Depuis 1982, ce patrimoine est essentiellement la propriété des collectivités locales.

Les administrations disposent de 847 milliards d’euros d’actifs financiers dont plus de la moitié en actions (entreprises publiques ou participations dans des sociétés privées). En 1982, l’Etat détenait 40 % de l’ensemble des actions des entreprises. Avec les privatisations, ce taux a été ramené à 10 % dans les années 90 puis à 3 % en 2007.

lire l’étude de l’INSEE

M